Abbatiale Saint-Trophime

Abbatiale Saint-Trophime, Eschau

Abbatiale Saint-Trophime
5
About
Suggested duration
1-2 hours
Suggest edits to improve what we show.
Improve this listing
The area
Address
Rue de la 1ere DB, 67114 Eschau, Strasbourg France

5.0
10 reviews
Excellent
8
Very good
2
Average
0
Poor
0
Terrible
0

patricia m
Strasbourg, France23 contributions
Une petite merveille à découvrir
Mar 2019
Un beau monument roman rayonnant de paix et de sérénité dans un charmant écrin de verdure. Pas de visite guidée de jour mais des explications papier à disposition.
Written August 21, 2019
This review is the subjective opinion of a Tripadvisor member and not of TripAdvisor LLC.

PPCI-BG
Bergamo, Italy97,137 contributions
semplice ma suggestiva
Oct 2017 • Solo
La chiesa è di fondazione antica. Romanica di influenza ottoniana è estremamente semplice ma ha una sua suggestione anche per la sua lunga storia dato che ha più di mille anni. Da notare, oltre a sculture e vetrate, la presenza del sarcofago di Santa Sofia. Da non perdere se si è in zona.
Written July 31, 2018
This review is the subjective opinion of a Tripadvisor member and not of TripAdvisor LLC.

ghberno
Vichy, France270 contributions
Dépouillée mais jolie
Jun 2018 • Couples
Abbatiale retirée des sentiers battus mais elle est intéressante !! Le cimetiere qui l entouré est très bien entretenu !!
Written June 2, 2018
This review is the subjective opinion of a Tripadvisor member and not of TripAdvisor LLC.

rainer614
Freiburg im Breisgau, Germany13 contributions
Ein Kleinod alter Architektur, in einem kleinen Ort südlich von Straßburg.
Sep 2017 • Couples
Wer sich für ottonische Architektur und alte sakrale Bauten interessiert, sollte diesen Ort besuchen !
Written January 3, 2018
This review is the subjective opinion of a Tripadvisor member and not of TripAdvisor LLC.

dautremayc
Strasbourg, France108 contributions
Un écrin millénaire pour un orgue remarquable et une destination incoutournable pour les orthodoxes
Aug 2017 • Solo
L'abbatiale en soit mérite déjà une visite.
C'est l'une des plus anciennes églises romanes d'Alsace, si ce n'est la plus ancienne. Ancienne abbaye, fondée il y a plus de mil ans (millénaire de l'abbatiale célébré en grandes pompes en 1996), elle était un lieu de passage incontournable pour les pèlerins pendant tout le moyen âge. Une simple promenade à l'ombre des bas-côtés de l'église vous permettra de vous imprégner de l'âme du lieu.
Pensez à chercher le baptistère en grès et les reliques de Sainte Sophie et assoyez-vous quelques instants pour profiter du calme serein et de la simplicité de cette église.
C'est une destination incontournable pour les orthodoxes, car les reliques de sainte Sophie, personnage central de la liturgie orthodoxe, sont toujours vénérées pieusement par cette Église.
Prenez aussi un moment pour écouter les cloches. Elles sonnent tous les quarts d'heure. Le clocher est situé un peu en retrait, dans le cimetière.

La commune d'Eschau mène actuellement une grande campagne de mise en valeur de ce patrimoine remarquable. Le projet est consultable à la mairie.

De l'autre côté de la route, arrêtez-vous au jardin monastique.
C'est un écrin de verdure dans le style des jardins de curé comprenant roseraie, plantes médicinales et allées pavés de grès.
La meilleur période pour admirer les rosiers en fleur est le mois de mai/juin. Généralement, le jardin est ouvert en été et sur rendez-vous.
Il est entretenu avec amour par quelques passionnés (et par la commune et le conseil de fabrique?), tous très investis pour la sauvegarde et la mise en valeur de ce joyau de l'architecture romane qu'est l'abbatiale.

Notez également la majesté du presbytère, qui jouxte le jardin monastique.
Les tilleuls qui bordent la routent ont malheureusement subi une taille bien trop sévère et ont perdu leur majesté d'antan.

Enfin, arrêtez-vous quelques instants pour admirer la petite maison alsacienne dans le virage, à l'angle de la rue du Couvent.
Cette maison, aujourd'hui propriété privée, est un reliquat de l'ancien couvent, qui aux grandes heures de l'abbatiale Saint Trophime abritait des centaines de moniales. Elle a été complètement réhabilité il y a quelques années par sa propriétaire, qui a su rendre à une ruine son cachet d'autrefois, dans le total respect de l'architecture vernaculaire. Une réhabilitation exemplaire (voir également la bibliothèque Jean Egen, face à l'école maternelle la Clé des Champs, une maison alsacienne entièrement désossée, puis remontée pièce par pièce comme un puzzle - un travail remarquable!)
Notez le mur d'enceinte de moellon de grès, totalement restauré et vestige du mur d'enceinte de l'ancien monastère.
La propriétaire, passionnée de jardinage et de roses anciennes, a créé un joli jardin potager bordé de carrés de buis tout à fait dans l'esprit du lieu qui mérite un coup d’œil.

Si vous avez encore une heure ou deux devant vous, promenez-vous dans la rue du couvent et poussez jusqu'à la rue des jardins, d'où vous aurez une vue imprenable depuis "l'envers du décors" sur le clocher. Déambulez dans les allées du cimetière en regagnant l'abbatiale depuis la rue des jardins et si vous aimez les cimetières, dénichez les tombes les plus anciennes, en grès avec une simple croix, plutôt vers le fond du cimetière.
Pour une ballade nature, parcourez l'une des boucles à thèmes entièrement fléchées qui partent (et reviennent) du parking de l'abbatiale.

Si vous aimez la musique, prenez le temps d'écouter jouer l'orgue.
Essayez de rencontrer le président du conseil de fabrique, également organiste certains dimanches pour la paroisse. Ce passionné de facture d'orgue et de musique sacrée et profane vous fera volontiers découvrir l'instrument, tout en partageant avec vous son amour de la musique.

Enfin, tous les vendredis après-midi, il y a un petit marché sur le parking de l'abbatiale. Il est petit, mais l'ambiance y est chaleureuse, on trouve de tout en frais et de la qualité surtout. Je recommande!
Il comprend un fromager, un primeur de légumes bio, un boucher, un volailler, une poissonnière et deux food-trucks (tarte flambées et spécialités de l'île Maurice).
La tarte flambée servie au camion (Elsass'Flamm) est excellente, parmi les meilleures que j'ai pu déguster, y compris dans les meilleurs restaurants de tartes flambées de la région.
Written August 29, 2017
This review is the subjective opinion of a Tripadvisor member and not of TripAdvisor LLC.

JHBl
Lahr, Germany2,133 contributions
Ein Teil der romanischen Strasse des Elsaß
May 2017 • Couples
und eine beeindruckende Kirche. Man sollte sich Zeit nehmen sie genau zu erforschen, ist sie doch ein Zeugnis Ottonischer Baukunst.
Written June 28, 2017
This review is the subjective opinion of a Tripadvisor member and not of TripAdvisor LLC.

chrismiche
Plobsheim, France13 contributions
A faire aux journées du patrimoine
Oct 2015 • Family
L'Abbatiale est remarquable par son histoire, par sa beauté, mais il faut visiter dans le même temps le jardin monastique,.C'est ce que j'ai fait ces deux dernières années aux journées du patrimoine parce que la visite commentée vaut absolument le détour, elle est faite par un passionné érudit, avec des anecdotes sympathiques, les mauvaises herbes de votre jardin deviennent les indispensables garants de votre santé.....
Written September 14, 2016
This review is the subjective opinion of a Tripadvisor member and not of TripAdvisor LLC.

Наташа Б
Murdock, FL100 contributions
Супер!!!!красивая деревушка!!!!
Aug 2015 • Friends
Такая красивая деревушка, просто нет слов. Все такое миниатюрное. Много цветов. Мы просто обалдели. Советую посетить.
Written September 10, 2015
This review is the subjective opinion of a Tripadvisor member and not of TripAdvisor LLC.

mangeur68
Mulhouse89 contributions
Une abbatiale remarquable par ses reliques
Aug 2014 • Solo
J’ai eu l’occasion de visiter, et le jardin monastique de plantes médicinales et l’abbatiale St Trophime, en été dernier.Cette visite des lieux m'incite à développe quelques détails :

Il est vrai qu’au temps de Charlemagne, fut fondée une abbaye bénédictine dédiée à Sainte Sophie, à l’endroit autour duquel s’est développé le village actuel d’Eschau. J’aimerai préciser qu’avec l’abbaye Sainte-Sophie, l’Alsace vit s’établir, à l'époque, la troisième abbaye de femmes

En effet, plusieurs membres de la famille des Etichonides, alors ducs d’Alsace, furent à l’origine de la fondation de l’abbaye de Hohenbourg – située au sommet de l’actuel Mont Saint-Odile - et de l’abbaye située à l’emplacement actuel de l’église Saint Etienne, à Strasbourg (voir article ad hoc sur Tripadvisor).

Il est vrai, aussi, que le petit fils d’Etichon-Adalric d’Alsace fut l’évêque de Strasbourg, Remigius (officiellement traduit par Rémi). Ce dernier était le neveu de sainte Odile (fêtée comme la patronne de l'Alsace). Le frère de Rémigius, le comte Bodole, avait deux filles, Adale et Rodune. C’est sous leur impulsion que purent être érigées, et l'abbaye, et l'église. Or, des reliques firent défaut dans ces nouveaux lieux, ce qui obligea Rémi à se rendre à Rome où le pape Adrien 1er lui confia précieusement des reliques de sainte Sophie et de ses trois filles nommées d’après les vertus théologales de la foi, de l’espérance et de la charité.

La présence de ces reliques attira bon nombre de pèlerins, à tel point qu’en 1143, l’abbesse Chunegundis (Cunégonde) dut parer au plus urgent : la fondation d’un hospice possédant son propre jardin de plantes médicinales.

C’est d’ailleurs la visite de ce jardin que je recommande vivement à tous les amateurs de flore locale utile et agréable. Il importe aussi de remarquer que ce jardin n’avait été restauré qu’ en … l’an de grâce 1987.
Written March 5, 2015
This review is the subjective opinion of a Tripadvisor member and not of TripAdvisor LLC.

Alain G
Strasbourg150 contributions
Merveilles de pierres et de fleurs...
Aug 2014 • Family
En août dernier j'ai découvert, en famille, tout un pan de l'histoire du village d'Eschau (une commune du Bas-Rhin) dont le nom n'a pas cessé dévoluer au cours de l'Histoire : Hascgaugia, Hascowia, Aschowa, Eschowe...
Ainsi, la découverte de son patrimoine historique riche vaut bien qu'on lui consacre une après-midi : une abbatiale classée "monument historique" (dès 1898) et un remarquable jardin, le jardin monastique d'Echau (devenu une véritable attraction au fil du temps). Un article spécial s'impose sur ce jardin extraordinaire (déjà évoqué dans un article de Tripadvisor consacré au Musée de l'Oeuvre Notre-Dame (Strasbourg).
Donc un peu d'histoire s'impose... Tout d'abord, j'en profite pour rappeler que le mot allemand "Esche" désigne le nom d'un arbre, le frêne (aucun rapport avec le mot "Asche", qui signifie "cendres").
A propos du nom de Saint Trophime : ce saint est fêté localement, dans le diocèse de Strasbourg, le 10 mars (alors que dans le diocèse d'Arles, le premier évêque d'Arles - mort vers 250 - est fêté localement le 29 décembre).
Durant tout le Moyen Age l’abbaye d’Eschau fut le but d’un pèlerinage à sainte Sophie et à ses filles. En effet, vers 770, l'évêque de Strasbourg, Remigius, devient propriétaire de l’île d'Eschau (dont le nom signifie" île aux frênes"). Il y fonde un monastère de moniales. En 777, il y fait transférer les reliques de sainte Sophie, don du pape, et nomme Adale, la donatrice, première abbesse.
Petite précision : Sainte Sophie est morte martyre vers 137, avec ses trois filles : Fides (Foi), Spes (Espérance) et Caritas (Charité), ces trois filles étant également connues en Russie sous le nom de Véra, Nadège et Lioubova. En Occident, on fête les Sophie le 25 mai, alors qu'en Orient la fête de Sainte Sophie est fixée le 17 septembre .
L'abbaye des moniales Bénédictine restera florissante durant sept siècles et demi (770-1525), hormis quelques années noires (entre 926 et 996).
En 926 les Hongrois détruisent l'abbaye. En 991 (en 996, suite à une révélation divine, selon certaines sources) Widerold, l'évêque de Strasbourg fait reconstruire l'abbatiale et le monastère, donnant à ce dernier la propriété et les dîmes de l'église de Rouffach (département du Haut-Rhin).
C'est ainsi que 1000 ans plus tard, en 1996, est fêté la Solennité du Millénaire de l'abbatiale grâce à l'initiative de l'Archevêque de Strasbourg, Mgr Charles Amarin Brand.
Written February 23, 2015
This review is the subjective opinion of a Tripadvisor member and not of TripAdvisor LLC.
Anything missing or inaccurate?
Suggest edits to improve what we show.
Improve this listing